Qui ne devrait pas utiliser un stérilet hormonal?

Dans le cas de certains troubles ou de certaines maladies de base, le SIU hormonal n’est peut-être pas le meilleur choix. Il faut toutefois évaluer la situation concrètement cas par cas : quel risque faut-il envisager avec l’emploi d’un SIU hormonal, une autre méthode efficace est-elle envisageable, quel est le risque d’une grossesse, quelles sont les conséquences d’une grossesse éventuelle ? C’est uniquement lorsque l’on a répondu à toutes ces questions que l’on peut décider de la méthode contraceptive la plus appropriée.

Si l’on a affaire à une ou plusieurs des situations ci-après, il faudra peut-être éviter d’employer le SIU hormonal:

  • grossesse établie ou supposée
  • modifications de la forme de la cavité utérine, par ex. myomes, septum ou utérus cloisonné
  • infection aiguë au niveau des  organes génitaux intérieurs
  • altérations des cellules cervicales
  • maladies malignes de l’utérus
  • cancer du sein
  • maladie aiguë du foie
  • hypersensibilité au lévonorgestrel ou à un autre composant du SIU hormonal
  • acné ou teint brouillé

Vous ne devriez pas non plus utiliser le SIU hormonal si vous souffrez de migraines ou de pathologies vasculaires graves.