Après la naissance d’un enfant

Il y a peu d’événements qui changent aussi profondément la vie d’une femme/d’un couple que la naissance d’un enfant. Cela a également un impact sur la sexualité. Du point de vue médical, il est recommandé de ne pas avoir de rapports vaginaux pendant environ six semaines après un accouchement. Mais cela ne signifie pas forcément qu’il faut renoncer à tout rapport intime ou sexuel. Le moment de la nouvelle ovulation après un accouchement varie beaucoup d’une femme à l’autre. En principe, elle peut avoir lieu dès 3 semaines après l’accouchement. Il n’est donc pas recommandé d’attendre les prochaines règles avant de commencer une contraception – et il est également important de savoir que l’allaitement n’est pas une protection fiable contre une nouvelle grossesse!

Souvent, au début de cette nouvelle phase de leur vie, les femmes s’interrogent sur la méthode contraceptive la plus appropriée. Elle doit être très efficace, car tout au moins dans les premiers temps après la naissance, on ne souhaite pas de nouvelle grossesse. Les femmes qui allaitent doivent choisir une contraception sans effet défavorable sur la quantité du lait maternel ou le bébé.

Pendant l’allaitement, parmi les méthodes contraceptives hormonales, seules les préparations contenant uniquement des gestagènes sont recommandées, puisqu’il est établi qu’elles n’ont pas d’effet sur le lait maternel. Les contraceptifs aux œstrogènes, tels que les pilules combinées, ne sont pas recommandés pendant l’allaitement, car elles peuvent diminuer la lactation.

Le SIU hormonal, un pur produit au gestagène, peut être posé dès 4 à 6 semaines après l’accouchement. A ce moment-là, l’utérus a retrouvé sa taille normale, et le SIU déploie immédiatement son effet contraceptif fiable.