35 années fertiles

La période pendant laquelle une femme peut tomber enceinte dure environ 35 ans (des premières règles à l’âge de 11 à 15 ans à la ménopause vers 50 ans). C’est une très longue période, et il n’est pas étonnant que les femmes aient connu jadis environ 15 grossesses au cours de cette phase de leur vie.

Mais même de nos jours, avec les nombreuses méthodes de contraception efficaces, 35 années fertiles, si l’on souhaite avoir en moyenne 1 à 2 enfants, cela représente une très longue période de « contrôle », où il peut fort bien arriver que la contraception soit absente ou peu efficace. Une contraception systématique et efficace est d’autant plus difficile que pour la plupart des gens, la sexualité n’est pas un acte contrôlé par la raison, mais plutôt un moment où l’on voudrait oublier tout le reste. C’est précisément pour cela que très souvent, des méthodes interférant dans le déroulement de la sexualité, telles que le préservatif, le diaphragme ou « faire attention », ne fonctionnent pas ou ne sont pas appliquées résolument. Mais les méthodes exigeant une régularité (pilule, auto-observation) peuvent elles aussi être oubliées à l’occasion sur 35 ans dans la vie quotidienne.

Pour ces raisons, les méthodes de longue durée sont de plus en plus appréciées, à condition d’être réversibles (DIU/SIU, implant). Elles protègent de façon très sûre contre une grossesse indésirée, permettent une sexualité spontanée et n’exigent pas de prise régulière. Le SIU hormonal convient aux femmes dans les phases les plus diverses de leur vie (amoureuse) au cours de ces années fertiles, avec l’avantage supplémentaire de diminuer ou de supprimer totalement les règles.

En Autriche, quelque 200 000 femmes utilisent actuellement avec succès le SIU hormonal. En Allemagne, presque un million de femmes ont déjà opté pour cette méthode contraceptive.